Tour de France : un grand pôle mère-enfant à Périgueux

Publié le par Ludivine Corbeau

perigueux.gif Elle va en faire, des heureux, la nouvelle maternité de l'hôpital de Périgueux ! Et surtout des heureuses ! Car s'il y a bien un service qui va profiter de l'extension du centre hospitalier, c'est celui-là. Jusqu'à présent, tout comme la pédiatrie, qui occupait elle aussi un bâtiment distinct, elle était installée de l'autre côté de l'avenue Pompidou, coupée du reste de l'hôpital.

« C'était vraiment tout sauf pratique », résume le docteur Yannick Monseau, président de la Commission médicale d'établissement (CME). « En cas de complications, par exemple, un ballet d'ambulances était nécessaire pour aller d'un bâtiment à l'autre en traversant la route, ne serait-ce que pour faire une radio ! Il fallait aussi constamment transporter du matériel d'un côté à l'autre. »

Tout va changer puisque l'ensemble des moyens et des personnels concernés est désormais regroupé au même endroit, à proximité immédiate du plateau technique de l'hôpital. « Le fait que, la nuit, le pédiatre, l'obstétricien et l'anesthésiste de garde se trouvent déjà sur place va apporter une sécurité médicale supplémentaire », souligne le docteur Yannick Monseau.

Suite

Publié dans Mon actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

bouclette24 03/03/2010 18:42


A l’occasion de l’ouverture des nouveaux locaux, les Sages-femmes de la Maternité de l’Hôpital de Périgueux expriment leurs inquiétudes sur le fonctionnement et l’avenir de la Maternité :
 Les problèmes d’organisation médicale,
 La surcharge de travail entrainant des problèmes de sécurité pour les patientes et leur bébé,
 Une insuffisance du nombre de sages-femmes,
 Le non respect des compétences des sages femmes qui peuvent répondre aux besoins de l’activité médicale croissante (consultations, échographies…),
Nos multiples appels, auprès de l’Administration et des médecins, pour les alerter de la situation préoccupante et trouver des solutions, sont à ce jour sans réponse.