L'allaitement long : un âge "naturel" pour le sevrage

Publié le par Ludivine Corbeau

Un âge "naturel" pour le sevrage


En 1995 est paru aux Etats-Unis un ouvrage passionnant sur les aspects « bioculturels » de l'allaitement 1 .

Une des contributions 2 , écrite par Katherine A. Dettwyler, professeur d'anthropologie à l'Université du Texas, s'intéressait à une question bien précise : à quel âge les petits humains devraient-ils être sevrés (le sevrage étant entendu ici comme la cessation totale des tétées) si l'on se basait uniquement sur des considérations physiologiques ?

Chez les primates (famille dont font partie les êtres humains) et comparativement aux autres mammifères, la durée de gestation est plus longue, le poids à la naissance (par rapport au poids adulte) plus élevé, le cerveau (par rapport au poids corporel total) plus lourd, la durée de dépendance à l'adulte plus longue, la maturité sexuelle plus tardive, la durée de vie plus longue et... l'âge du sevrage complet plus tardif.

Chez les mammifères, celui-ci semble pouvoir être corrélé à plusieurs variables : âge de quadruplement du poids de naissance augmenté de quelques mois (entre 3 et 4 ans pour les humains) ; âge où l'on atteint le tiers de son poids adulte (entre 6 et 7 ans pour les humains) ; durée de la gestation (chez les primates les plus proches de l'Homme, à savoir les chimpanzés et les gorilles, la durée de l'allaitement est égale à plus de six fois la durée de la gestation) ; âge d'apparition des premières molaires définitives (5,5 à 6 ans pour les humains, qui est aussi l'âge où le système immunitaire arrive à maturation).

De toutes ces données, on peut conclure que l'âge « naturel » du sevrage chez les humains se situerait entre 2,5 et 6 ans.

Les historiens et les anthropologues confirment bien évidemment que chez de nombreux peuples, l'allaitement long, jusqu'à 2, 3 ou 4 ans, était la règle 3 , et qu'il l'est encore dans maints endroits du globe.

Les archéologues s'intéressent eux aussi au sujet depuis quelque temps, et font des découvertes intéressantes.
C'est ainsi que la paléoanthropologue Estelle Herrscher, étudiant des squelettes d'enfants enterrés dans la nécropole Saint-Laurent de Grenoble, a montré, grâce à l'analyse de certains isotopes qui signent la consommation de lait maternel, qu'à la fin du Moyen Age, le sevrage débutait vers 2,6 à 3,3 ans 4 , alors qu'au 18 e siècle, l'allaitement durait moins longtemps, avec des conséquences sur la santé : un état sanitaire plus déficient à l'époque moderne qu'au Moyen Age, et une croissance meilleure des 5-9 ans au Moyen Age.

Au Guatemala, d'autres archéologues, s'appuyant eux aussi sur l'étude des isotopes dans l'émail dentaire de squelettes dont l'âge allait de 500 ans avant JC à 1500 de notre ère, avaient conclu que les enfants de ces époques commençaient à consommer des aliments solides avant l'âge de 2 ans, et continuaient à être allaités pendant la majeure partie de la période de minéralisation des prémolaires (2 à 6 ans) 5 .

* A time to wean : The hominid blueprint for the natural age of weaning in modern human populations, in Breastfeeding. Biocultural perspectives. Ed. Aldine de Gruyter, 1995.

Article tiré du site de la Leche League. Voir l'article ici.

Publié dans Mon allaitement

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

photography dissertation 22/01/2010 11:36


I have been visiting various blogs for my dissertation research. I have found your blog to be quite useful. Keep updating your blog with valuable information... Regards


Ludivine Corbeau 25/01/2010 09:44


Thank you very much for this comment which gets  me enormously. I am going to continue! It's very importante for me.


neness 28/07/2009 21:11

Venez découvrir un tous nouveau Forum de Maman et Future Maman, venez vous détendre parmi nous

http://lesbibounous.clicforum.fr

Au plaisir de peut être vous voir sur notre forum

Neness

désolé je n'ai pas trouvé comment vous l'envoyer en MP